Gymnase du Collège “Les Ménétriers” à sensibilité HQE à RIBEAUVILLÉ

Type : Bâtiment d'éducation - Equipement sportif
Commune : RIBEAUVILLÉ
Client : Conseil Général 68
Bureaux études : BET STRUCTURE : Structure concept, SEDIME SAS - BET FLUIDES : Thermi Elec Ingenierie - ECONOMISTE : C2BI
Livraison : 2010-2011
Livraison : 2011
–          Implantation et respect des contraintes de l’existant et de l’exigüité du terrain :

Le projet de reconstruction du gymnase du collège s’inscrit dans l’ensemble architectural du collège qui a fait l’objet d’une rénovation complète. Ce dernier est situé sur un site d’exception et bénéficie de nombreuses vues notamment sur le château des Ribeaupierre.

Le terrain d’assiette du projet étant particulièrement exigu, et ses accès devant être respectés, c’est la somme de ces contraintes qui a permis d’enrichir la proposition de projet. En outre, l’altitude proposée pour le niveau +0.00 du projet se situe à -0.60m de la cour et la toiture végétalisée à faible pente permettent de limiter l’impact du bâtiment et de lui conférer une meilleure insertion dans le site, afin d’assurer un meilleur confort Eté/Hiver (semences provenant du site).

De cette façon, tout en réhabilitant l’existant et en conservant et renforçant ses propriétés, le projet vient s’intégrer parfaitement dans son environnement.

–          Contribuer au développement durable :

Au cœur des volontés de ce projet, respecter l’impact sur l’environnement par différents procédés :

  • Un bâtiment compact pour limiter les déperditions thermiques.
  • Orientation Sud pour augmentation des apports solaires passifs avec casquette de protection Eté/Hiver.
  • Murs Ossature Bois avec soubassement BA.
  • Ossature bois avec isolation thermique renforcée pour performances BBC :

Murs :  avec 140 mm de laine de bois entre montants + laine 60 mm de laine de bois en isolation extérieure.
Toiture : 300 mm de laine de roche.
Sol : Plancher Chauffant avec 110 mm d’isolation.

  • L’emploi de matériaux naturels.
  • le bardage bois, parfaitement durable dans le temps.
  • Une VMC double flux est mise en œuvre.
  • Mode de chauffage : chaufferie bois bûche.
  • Les ouvertures sont calculées pour réduire au maximum la consommation d’énergie.

Aujourd’hui, et grâce à ces volontés et procédés, c’est un gymnase à sensibilité HQE qui accueille les collégiens et les associations.

–          Parti architectural :
  • Suivi des lignes fortes du paysage (courbes de niveaux, respect du terrain naturel).
  • Une coursive et un préau au service de ses occupants – élèves, professeurs et associations – afin d’articuler le bâtiment de plain pied.
  • Un nouveau parvis issu du remaniement du parking existant afin d’accueillir les élèves et les associations. Les abords sont ainsi sécurisés.
  • Une image forte et une lecture claire de l’entrée car le bâtiment dégage côté Rue une image forte d’édifice public à vocation sportive, où l’on identifie clairement l’entrée de celui-ci, qui est dimensionnée à l’image du bâtiment.
  • Un fonctionnement rationnel. D’une part un sas d’entrée donne l’accès au hall largement dimensionné et traité visuellement comme un volume unique permettant de gérer le flux des élèves de plusieurs classes simultanément. Celui-ci est éclairé naturellement au moyen d’un éclairage zénithal. D’autre part, les vestiaires sont situés à proximité directe de la salle omnisport et de la salle de gymnastique. L’éclairage naturel est ici également mis en avant.
  • Implantation stratégique du vestiaire professeur entre les deux salles de sport et le hall.
  • Utilisation des matériaux existants sur le collège (zinc pré patiné, bardage…) pour une meilleure insertion du bâtiment.

De cette manière, les usages sont parfaitement dessinés et le gymnase apporte à l’ensemble du site une requalification complète de l’existant tout en lui permettant d’atteindre de grandes performances énergétiques.

Partager cet article :